La Paz



A 3660 m d'altitude dans un paysage grandiose,  c'est la capitale gouvernementale et économique de la Bolivie (# 9 millions d'hts). Une fois passée la banlieue tentaculaire d'El Alto, on découvre une marée de briques étalée dans une longue cuvette de part et d'autre du rio Choqueyapu, souterrain pour l'essentiel.



dominée par le majestueux mont Illimani (6.402 m)



on ne peut pas se perdre, une seule grande artère la traverse qui change de nom à chaque carrefour








Iglesia de San Francisco au cœur du quartier historique








la rue Jaen, la plus ancienne et la mieux restaurée, nombreux musées, boutiques de créateurs, restaurants
un air de Santa Cruz à Séville



El Alto en perpétuel renouvellement




Evo Morales, premier président indien, élu en 2005 et réélu




malgré les apparences, au bout de trois jours de déambulations, le charme agissant, les nombreuses choses que nous n'avons pu voir, musées, marchés et boutiques, nous avons regretté de ne pouvoir prolonger notre séjour.





Tiwanako



On sait
peu de choses sur le peuple qui édifia ce grand centre cérémoniel il y a plus 1.000 ans au sud du lac Titicaca, mais leur culture a irrigué toute la région qui devint plus tard l'Empire Inca. Tous ses trésors ont été dispersés à travers le monde, les blocs de pierre ont servi à construire maisons et édifices coloniaux. Les Boliviens ont conservé quelques vestiges dans leurs musées et sur le site.












un monolithe appelé
el fraile (le prêtre) devant l'impressionnante structure pyramidale d'Akapana



monumental escalier de  Kalasasaya, dont le murs sont d'andésite et de grès rouge au premier plan un temple semi-souterrain,
une fosse acoustique dont les murs sont ornés de 175 têtes sculptées dans la pierre



une des têtes



monolithe au centre de Kalasasaya, plate-forme rituelle de 120 sur 150 m



la Puerta del Sol, bloc d'andésite d'un seul bloc de 44 tonnes, linteau sculpté
offrandes au dieu soleil, calendrier ?



les carrières d'où proviendraient les mégalithes de basaltes sont à 40 kms sur la péninsule de Copacabana
quant aux blocs de grès, ils ont été transportés sur une distance de 5 kms



quand on demande aux Aymaras comment de si gros blocs ont pu être transportés
ils invoquent l'aide de Viracocha le souverain dieu blanc barbu qui régnait sur cette civilisation.




Sucre

Avec un peu plus de 200.000 hts, cœur symbolique de la nation, où fut déclarée l'indépendance en 1825 par le maréchal du même nom. Elle est réputée la plus belle ville du pays, bâtiments coloniaux, édifices chaulés, maisons bâties autour de jolis patios, centre culturel et universitaire, inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1990.






Couvent de San Felipe Neri







place de la Recoleta



le cloitre du monastère de Santa Clara















pendant notre séjour, nous avons pris force petits-déjeuners et gouters chez ce Breton qui a posé son sac ici il y a 4 ans,
après avoir rencontré la femme de sa vie.
Quant à nous, nous allons rejoindre Salta en Argentine en 22 h de bus et un changement à la frontière. Nous avons rendez-vous avec Marie-Françoise et Jean-Pierre. Nous n'avons pas vu Cochabamba, ni Potosi, ni Santa Cruz et nous sommes tentés par la région amazonienne. Ce sera un autre voyage.
à suivre                     
retour sommaire