Lac Titicaca

Copacabana

Ce point d'entrée en Bolivie est une étape obligée du circuit des gringos entre Puno et La Paz. Réputée autant pour ses fêtes que pour son calme, elle attire la jeunesse de la capitale voisine et les bag-packers étrangers. En cette période de vacances scolaires, ce sont surtout de jeunes sud-américains, argentins, chiliens, brésiliens. Mais sur tous les sites, comme au Pérou, des familles entières découvrent leur pays.







16° sud de latitude, c'est un marché tropical



ce jour-là, on vénère la Santissima Virgen de Candelaria qui est la sainte patronne de la ville


Isla del sol

Nous avons tellement aimé cette île que nous y avons passé trois jours et regretté de ne pouvoir y rester une semaine. Logé chez Valentin au point le plus haut de Yumani, le village du sud, dans un confort simple et de bon goût, avec vue imprenable et un restaurant  formidable. Palla Khasa, une adresse à retenir.




une forme de crabe qui nous rappelle Ouessant




pendant le voyage d'approche de trois heures, ce buveur de maté avec sa calebasse et sa bombilla fascine son petit voisin




entre l'embarcadère et le village il y a ces redoutables escaleras













Iglesia de San Antonio



comme l'attestent ces poteaux et les tuyaux en terre, l'île dispose d'électricité et d'eau courante



nous avons parcouru l'île du nord au sud, de Yumani à Cha'llapampa







altitude 4.000 m, la nature fait bien les choses, il ne ressemble pas à un âne corse



quinoa rouge au premier plan



papas cultivées sur les antiques pampas (terrasses)



camouflage



Yumani, le village du sud



la truite a été introduite en 1939 dans le lac Titicaca, on la prépare de dix façons différentes,
mais aujourd'hui elle provient uniquement de la pisciculture



nous avons marché trois heures pour aller du sud au nord et sommes revenus en bateau



en bordure des sentiers, on trouve des broussailles exaltant une odeur doucereuse de koa (encens) avec lequel Valentin prépare ses truites
à rapprocher de la muña en langage quechua que l'on trouvait au Pérou



alpaga (alpaca)



avec ses couleurs méditerranéennes et ses eaux cristallines, un air d'île grecque



au second plan les totoras



anachronique !  la construction des bateaux en totoras est tout un art

au moment de s'éloigner du Lac Titicaca, berceau de la plus ancienne civilisation d'Amérique du sud, on ne peut s'empêcher de  trouver un destin commun avec celui de notre Méditerranée.

d'autre part, nous revenons plusieurs décennies en arrière, à la lecture émerveillée de l'album de Tintin,
le temple du Soleil

à suivre                     
retour sommaire