Cachi et Molinos

Nous voilà de retour à Colonia après un mois d'errances dans le nord de l'Argentine, Iguazu et Misiones d'abord puis la région de Salta, au nord la Quebrada de Humahuaca, puis au sud les vallées Calchaquies, avec Cachi et Molinos. Pluvieux en cette saison, mais une température modérée, des routes d'altitude soumises à de fortes contraintes, des paysages époustouflants, des villes coloniales du XVIIe, une population très métissée, des traditions et un artisanat de qualité. Pour le logement nous avons eu du « pas terrible » à tout petit budget, mais aussi du merveilleux dans d'anciennes estancias, demeures de gouverneurs du XVIIe, à des prix raisonnables. Nourris de quinoa, de maïs, et de pommes de terre, qui comme vous le savez nous viennent des Andes, de lama et de cabri. A l'apéro, nous avons pu parfois retrouver Pisco sour, Caïpirinhas, Daïquiris, Margaritas. Régime qui nous a plutôt réussi, si l'on en croit notre balance.

Rentrés depuis une semaine, nous avons installé la nouvelle antenne wifi (portée >3000m) qui nous rapproche d'un réseau public à débit honorable, en permanence sur Lyster. Nous mettons à jour notre quotidien et avant de poursuivre, nous allons essayer de traiter films et photos pour monter quelques vidéos plus complètes. En passant, nous avons récupéré nos nouveaux passeports au Consulat de BsAs.

Muchos abrazos et besos.
DanJacq



col à 3500 m, mer de nuages

parc des Cardons  (cactus candélabres)



route ravinée, manœuvrer avec précaution

4x4 camionnette avec de jeunes argentins



patio du musée archéologique de Cachi (ancien couvent)




même musée de l'extérieur




Estancia de Molinos



Vivaldi : il Giustino, "Vedro con mio diletto" par Jakub Józef Orliński (contre-ténor)
Accompagnement : Alphonse Cemin (piano).

Accueil