Chili

Norte Grande
San Pedro de Atacama



San Pedro est une véritable oasis au cœur de cette precordillera, devenue un site incontournable et un haut-lieu du tourisme international.

Église, Mairie, maisons en adobe, petite Plaza de Armas arborée, rues désertes le matin, noires de monde le soir, boutiques, cafés et restos pour gringos. Population jeune attirée par la beauté des sites proches du village, salar, vallée de la lune, vallée de la mort, lacs, geysers.








Urne funéraire à figure anthropomorphe

Malgré son éloignement de Santiago, cette région fait vivre les hommes depuis des millénaires. Influencée par la culture Tiwanaku, civilisation pré-inca née sur la rive sud du lac Titicaca qui a dominé le sud des Andes centrales entre le V° et le XI° s. aux environs de la Cité du Soleil de Tiahuanaco, remonterait à plus de 10.000 ans.
La culture Atacama a atteint un haut niveau agricole et d'artisanat. Vers 1450, la civilisation Inca a étendu sa domination dans la région et a imposée une nouvelle direction culturelle . Elle a amené un réseau de routes, de nouvelles techniques métallurgiques et céramiques, ainsi qu'une  intensification des échanges commerciaux.


Collier de pierres Inca

Un siècle plus tard, les conquistadores espagnols Diego de Almagro et Francisco Aguirre combattirent les Incas de la région en 1536. Puis Pedro de Valdivia compléta la conquête en 1540 et commença à faire de San Pedro un village colonial.
Le Museo Arqueológico R. P. Gustavo Le Paige : fondé par un prêtre belge, admirateur du Père Jésuite Teilhard de Chardin et de l'Abbé Henri Breuil pour leurs travaux sur la préhistoire,  donne à voir l'activité humaine de cette région.







Au début du XIX°, le boom du nitrate fut d'un grand retentissement, afflux de prospecteurs et capitaux, fortunes rapides, création de villes nouvelles, malheureusement la bulle éclata quand l'Europe mit au point des engrais tirés du pétrole. Heureusement le cuivre prit la relève et tire encore l'économie de Norte Grande.


Etendues désertiques, dunes de sable du gris au beige doré, pour les amateurs de glisse






Risées, vagues comme l'océan


ravins et canyons, dentelles de roche


Image copiée sur le site de SPACE*

Le ciel d'Atacama est propice à l'observation stellaire. Projets officiels comme le radio-télescope le plus ambitieux, 64 antennes mobiles de 12 m de diam. champ d'oreilles capable de capter des signaux 100 fois plus faibles qu'aujourd'hui, mais aussi cet observatoire à but touristique, monté par un astronome français, Alain Maury, qui possède un ensemble de télescopes puissants qui permettent de voir planètes, étoiles, galaxies et autres objets ou nébuleuses.

Saturne avec son anneau telle que nous l'avons vue au téléscope

Nous avons ainsi vu de plus près ce que nous avions l'habitude de contempler pendant nos traversées, la planète Vénus improprement appelée "étoile du berger", l'objet le plus brillant après le Soleil et la Lune, Mars la planète rouge, Sirius l'étoile la plus brillante, Orion le chasseur avec son baudrier, la Croix du Sud cette petite constellation qui permet de trouver le pôle sud céleste, l'amas d'étoiles les Pléiades et même avec le concours de l'astronome, fait plusieurs clichés de la Lune (voir le diaporama ci-dessous)


Toutes les photos en diaporama à agrandir d'un clic
Village

Musée

Désert

Lune


Musique : 
encore une transcription  -Blues on Bach
"Blues in C minor
"
par l'inaltérable Modern Jazz Quartet 
    * CD album . Paru le 1 janvier 1989

*SPACE  (San Pedro de Atacama Celestial Explorations)
http://www.spaceobs.com/

<--------       --------->
Accueil