Bolivie
Tupiza

20.000 hts alt 3000m



La première étape qui nous a permis d'organiser notre périple dans ce sud-ouest, une des régions les plus rudes du monde, froid extrême l'hiver, vents glacés toute l'année, peu d'infrastructures, un réseau routier constitué de pistes, des maisons sans chauffage et pleines de courants d'air. Nous y avons pourtant connu plusieurs journées de soleil, que vous révéleront nos photos.


Le costume que portent les femmes de cette région est le costume chola, qui leur fut imposée au XVIIIème par le roi d'Espagne, tandis que la traditionnelle raie au milieu découle d'un décret du vice-roi de Toledo du Pérou. Chapeau melon vert foncé, noir ou brun. 


Deux longues tresses, jointes par la pocacha (touffe de laine noire). Le pollero, surjupe, composé de plusieurs épaisseurs de jupons.


Une chemise de laine, la chompa, une veste courte et un tablier en coton. Sur leurs épaules un châle en laine, la llijlla.


Sur le dos, un grand rectangle de coton noué autour du cou, tissé à la main, l'aguayo, orné de rayures de couleur, sorte de fourre-tout, coca, aliments


ou bébé.


Les femmes Quetchuas portent un chapeau en paille plus large et plus haut que le feutre des femmes Aymaras, la montera.



La Horde sauvage

de gauche à droite : Harry A. Harry A. Longabaugh alias "The Sundance Kid", William "Will" Carver, Ben Kilpatrick alias The Tall Texan, Harvey Logan alias Kid Curry, Robert Leroy Parker alias " Butch Cassidy".

Pourchassés par les agents de Pinkerton en Argentine et en Patagonie où ils s'étaient réfugiés, Butch Cassidy et le Kid, choisirent cette région sauvage de Bolivie en 1908. Après avoir mis la main sur la paye d'une société minière, un maigre butin de 90.000 dollars et retrouvés par le directeur de la mine, Carlos Pero, ils furent encerclés par un petit contingent de soldats dans le village de San Vicente, le Kid blessé, achevé par son ami et complice qui se donna la mort. Formellement reconnu par Carlos Pero, ils furent enterrés dans le cimetière du village. Néanmoins leur légende avait la peau plus dure qu'eux, et un anthropologue en médecine légale exhuma 2 corps en 1991, mais il ne s'agissait ni de l'un ni de l'autre, et leur légende continue à courir.

:
Toutes les photos en diaporama à agrandir d'un clic




Musique : 
Huayra Taqui, Canto del viento,  de Ernesto Cavour

Ernesto Cavour est un musicien, artiste, et écrivain bolivien, né le 9 avril 1940 à La Paz. Il est connu pour être l'inventeur de différents instruments qui ont enrichi le folklore bolivien.
Le musée d'instruments de musique de la Paz expose plus de 2.000 instruments provenant de sa collection personnelle ainsi que tous les instruments créés par cet artiste polyvalent. Parmi ses inventions les plus importantes sont le charango en étoile, la guitare à double bras ainsi qu'une version améliorée de la zampoña qui s'est popularisé dans tout le pays grâce au groupe Los Kjarkas. Il est aussi le fondateur du groupe Los Jairas qui a permis de faire connaître la musique traditionnelle bolivienne jusqu'en Europe.
Il commence sa carrière en 1957 comme soliste. Il a produit 50 LP et 11 CD dans sa carrière. Son habilité avec le charango est reconnue internationalement.


<--------       --------->
Accueil