Les Sierras du centre
Rosario


Rosario est  la plus grande ville de la province de Santa Fe. Avec plus d'un million de Rosarinos, elle est la troisième ville d'Argentine derrière Buenos Aires (à 320 kms) et Córdoba (à 400 kms).  Les premiers Européens s'y installèrent vers 1720, Surnommée "Chicago Argentino" au début du XX°  pour sa puissance industrielle et ses exportations agricoles vers le Nord de l'Amérique, dépassant économiquement la capitale, son déclin survint en 1960.




Aujourd'hui elle reste une belle ville  un peu défraichie

avec les beaux immeubles du centre révélant la splendeur de son passé


un goût  pour l'avant-garde




 


La Plaza 25 de Mayo, point d'origine de la ville avec la Basilique Cathédrale de Nuestra Señora de Rosario  fait le lien entre le  centre  et  le fleuve



  C'est la ville de la "bandera", où a été créé le drapeau par Manuel Belgrano, enterré dans une crypte, au pied de cette tour de 78 m de haut, qui domine le fleuve.



Le Parana abondant, le 2ème plus long fleuve d'Amérique du sud, en fait encore aujourd'hui un port d'importance à plus de 300 kms de l'embouchure, est navigable pour des bateaux de 210 m par 35 m et un tirant d'eau de 30 pieds maxi.
La Costanera, la longue rive qui borde le fleuve ainsi que les îles, sont des parcs d'activités où les Rosarinos viennent se détendre.



Signe d'une certaine misère, celle des populations qui à cause de la crise ont abandonné la campagne, comme cette petite fille qui vend des journaux ou sur la photo du bas, une maman que l'on ne voit pas ouvre la porte des taxis, en laissant son bébé dans ce carton, bébé que la photographe n'a pas eu le cœur de photographier.


Ernesto "Che" Guevara en est le personnage le plus célèbre. Issu d"une famille bourgeoise, il est né dans cet immeuble en 1928. Il passe ses premières années  à Buenos Aires, puis sur les conseils d'un médecin qui recommande à ses parents un climat plus sec pour son asthme, il passera son adolescence à Alta Gratia près de Córdoba. Il fera ses études de médecine à Buenos Aires.


En 1952, il passe 6 mois à parcourir l'Amérique du Sud en moto, ce qu'il relatera dans son journal, Voyage à motocyclette, qui a inspiré le film "Carnet de voyages" de Walter Salles (2004). Aujourd'hui il est plus connu par le célèbre portrait en noir et blanc, fait par le journaliste Alberto Korda en 1960 que par ses écrits et ses discours.


Sur sa maison de naissance aucune plaque de commémoration, seul en face un hôtel appartenant à un homonyme ou un parent, qui a habilement repris le portrait pour en faire l'enseigne de son établissement. En 97 pour le trentenaire de sa mort, la poste a mis en circulation un timbre célébrant ses racines argentines. Depuis 2001, il y a un modeste musée à Alta Gratia. Il ne semble pas avoir encore dans son pays la notoriété qu'ont les grands hommes de l'histoire, San Martin El Libertador, Manuel Belgrano ou Domingo Faustino Sarmiento.
Seul le grand chanteur Argentin, Atahualpa Yupanqui, lui rendra hommage avec sa chanson "Nada mas"
"...Alguna gente se muere para volver a nacer
El que tenga alguna duda que se lo pregunte al Che"


Nous avons passé le dernier jour de 2009 à Rosario de bien étrange façon. Nous n'avions pas prévu que tous les restos, brasseries, même les MacDo de la ville seraient fermés à partir de 17 heures, et que les 4 ou 5 plus connus seraient complets sur réservation.
Nous avons déambulé pendant 2 h dans une ville morte et en rentrant à notre hôtel vers 22h, nous avons raconté notre histoire au portier de nuit. Cet homme adorable nous a conduit à 100 m dans une modeste boutique de traiteur qu'il a fait ouvrir pour nous et une mère et sa fille nous ont confectionné un petit menu de réveillon, tortilla aux herbes, langues de veau et tendons (nervios) de bœuf sauce vinaigrette, avec couverts et assiettes en plastique, que nous avons dégustés dans notre chambre arrosé d'une bière locale, l'excellente Quilmes. Cette gentillesse des Argentins nous l'avons souvent observée.

Ce sera notre meilleur souvenir de Rosario.


Toutes les photos en diaporama à agrandir d'un clic




musique : Atahualpa Yupanqui - Hommage à Che Guevarra - NadaMas
<--------       --------->
Accueil